COMMENT FAIRE ÉDITER MON LIVRE ?

La question de la publication d’un manuscrit se pose à tous les auteurs ayant décidé de tenter l’édition.
Pour mettre toutes les chances de votre côté, et qui sait, pouvoir fièrement annoncer à vos proches, des étoiles plein les yeux « ça y est, je vais être publié », suivez ces quelques conseils :

Les actions incontournables pour trouver un éditeur :

1 : d’abord, faites le point : où en êtes-vous dans l’écriture de votre ouvrage ?
En effet, même si le point final est source de grande fierté lorsqu’on le met, les manuscrits « premier jet » ont une chance quasi-nulle de réussir l’épreuve du comité de lecture.

Alors, il faut passer outre ce sentiment d’achèvement, laisser reposer votre texte, et le reprendre.
Les auteurs ayant franchi ce cap mesurent bien l’écart entre leur premier manuscrit, qu’avec le recul ils n’oseraient plus proposer à un éditeur, et les versions suivantes…
Reprenez votre manuscrit, donc, élaguez, étoffez, posez-vous la question du rythme, de la pertinence des dialogues… Jusqu’à ne plus pouvoir changer une virgule.

2 : À ce moment-là, et pas avant, faites-le lire, demandez une évaluation. Si possible à des proches, qui ne manqueront pas de vous encourager. Et à des moins proches, voire à des professionnels, qui sauront, avec tact espérons-le, pointer du doigt les petites erreurs ou les grosses failles de votre roman.
Le cas échéant, reprenez votre ouvrage, et testez-le de nouveau à l’issue de cette reprise.
N’oubliez pas que vous écrivez non plus pour vous, mais pour vos lecteurs potentiels !

3 : Une fois que le texte est fixé, attaquez la phase la moins drôle mais indispensable : la correction de votre manuscrit. Là aussi, faites-vous aider. Gardez à l’idée qu’un manuscrit bourré de coquilles en tout genre est rédhibitoire pour un éditeur : les candidats à la publication sont suffisamment nombreux pour que l’orthographe soit éliminatoire.

Chez Les Auteurs Libres, nous vous accompagnons, si vous le souhaitez, en reprise et en correction de votre manuscrit. Il est hors de question pour nous de publier un livre non corrigé !

4 : Une fois ces étapes franchies, sélectionnez les maisons d’édition auxquelles vous souhaitez présenter votre manuscrit.
Ne négligez pas ce choix : quelle est la ligne éditoriale ? Quelles collections cohabitent ? (ouvrages bien-être, littérature générale, cuisine, SF, essais…)
Vous renseigner avant d’envoyer votre manuscrit à différentes maisons d’édition vous évitera des déconvenues.
Chez Les Auteurs Libres, nous privilégions un catalogue ouvert, et nous éditons aussi bien des romans, de la poésie, des essais que des ouvrages pédagogiques ou des autobiographies.

5 : Enfin, mettez en forme votre manuscrit (mise en pages standard : police classique, taille 12 à 14, marges généreuses, interligne 1,5) et faites-le parvenir aux maisons d’édition. Cela représente un budget conséquent de photocopies et de timbres, d’où la nécessité de ne pas taper à des portes au hasard.
Notez que certaines maisons d’édition acceptent les soumissions de manuscrit par mail ou en pièce jointe à un formulaire.

C’est le cas chez Les Auteurs Libres, moins de papiers, c’est écologique, et une transmission aux membres du comité de lecture simplifiée !

Écrire est une passion, et la publication, quelle que soit sa forme, un aboutissement.
Alors, mettez toutes les chances de votre côté pour que votre rêve se réalise.

Chez LAL, comme disent nos auteurs, nous sommes prêts à vous accompagner dans toutes ces étapes.

Retour au blog